Lairean World


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rose Caelestis

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 27
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Rose Caelestis   Ven 17 Oct - 22:36

Nom: Caelestis

Prénom:
Rose

Age:
17 ans

Sexe: Féminin

Statut: Humain

Orientation: Bien

Modification(s) éventuelle(s):
Agilité accrue
Déplacement silencieux

Aptitude au travail: Pas de métier

Caractéristique physique: D’apparence plutôt fragile, mince et de petite taille, Rose a une peau très claire qu’elle a héritée de sa mère, à qui elle ressemble beaucoup. Sa silhouette n’a rien d’exceptionnelle, mais son visage, aux traits fins et d’une douceur laissant deviner son caractère, est bien plus remarquable. Encadré de très longs cheveux bouclés aux nuances chaudes de châtain, de brun et de roux, il présente un étonnant contraste entre sa peau pâle et ses grands yeux sombres, pourvus d’une profonde couleur gris anthracite. Quant à son style vestimentaire, ses tenues restent simples, des robes unis la plupart du temps, faute de moyens de sa famille, mais elles lui conviennent et s’accordent bien avec sa silhouette.
A la suite de la destruction du bidonville (voir histoire), elle gardera de sa blessure une cicatrice à vie tout le long de son dos…

Caractéristique morale: Rose était, avant le drame, une jeune fille joyeuse et souriante, toujours pleine d’un enthousiasme communicatif. Elle parvenait à rendre le sourire et un peu d’espoir aux gens qu’elle côtoyait, se montrant ouverte, attentive, à l’écoute. Elle a toujours été très sociable et aimait aider et s’occuper des autres, ne se préoccupant que peu d’elle-même. Sans aucune superficialité, elle était heureuse de vivre, bien que sa condition de vie soit modeste ; elle était une de ces personnes qui se contentent de ce qu’elles ont, sans jamais se plaindre, et acceptent leur vie en essayant de répandre un peu de bonheur dans leur entourage. Dotée d'une sagesse et d'un sang froid étonnants pour son âge, elle était capable de régler des conflits avec diplomatie et trouvait toujours des solutions pour satisfaire tout le monde.
Mais à la suite de la destruction du bidonville où elle vivait, sa personnalité semble avoir changé… Devenue presque terne, plus un sourire n’éclaire son visage. Ses yeux semblent se perdre dans le vide et ses traits demeurent impassibles, ne traduisant plus aucune émotion. Elle rejette plus ou moins consciemment toutes sortes de sentiments, privilégie désormais la solitude et ne parle quasiment plus.

Style de combat: Loin d’être dans son élément, bénéficiant de peu d’avantages dans ce domaine, Rose a néanmoins apprit les bases du combat. Non pas dans le but de faire d’elle une combattante, mais de lui permettre de se défendre en cas de conflit. De ce fait, elle est bien plus douée sur le plan défensif qu’offensif. Elle n’utilise généralement pas d’armes, hormis des petits couteaux (inefficaces contre les robots malheureusement…) mais se sert largement des capacités qu’elle a développé à force d’entraînement, à savoir sa discrétion, son agilité, sa précision et sa vitesse. Elle parvient ainsi à éviter plus ou moins facilement les attaques ennemies et mise sur l'effet de surprise pour ses offensives, se glissant rapidement et silencieusement près de son adversaire pour atteindre directement ses points faibles.
Elle n'est donc pas un adversaire dangereux, mais elle sait se défendre et garder son sang froid en cas de danger. Elle a toujours privilégié la protection des autres avant sa propre vie.

Histoire: Mr Caelestis était un membre actif au sein de la Résistance. Bien que Rose ne sût jamais précisément quel poste il occupait, elle supposa de par ses absences régulières qu’il devait être quelqu’un d’important parmi les résistants. C’est à « son travail » qu’il rencontra celle qui devint quelques années plus tard sa femme. Malgré leurs conditions de vie précaires, dans un des nombreux bidonvilles qui grossissaient les villes du continent, ils ne renoncèrent pas à fonder une famille, et la naissance de leur premier enfant fut une véritable source de bonheur.
La petite Rose reçut toute l’attention de sa maman, qui ne travaillait que rarement, effectuant quelques petits travaux ça et là. Elle lui apprit à lire, écrire, compter et lui offrit un livre, un conte pour enfant, pour son anniversaire de 7 ans. Il était de plus en plus difficile de trouver des livres et ce cadeau devint immédiatement le trésor de la petite fille. Elle se découvrit très vite une curiosité naturelle et une passion pour la lecture qui la poussa à se mettre en quêtes de livres. Elle trouva son bonheur chez une vieille dame vivant plus au centre du bidonville, qui avait conservé une bibliothèque entière et avait qui elle noua rapidement un lien très fort. Plusieurs fois par semaine, elle allait lui rendre visite pour lui emprunter un des précieux livres de sa collection et passait quelques heures à parler. Avide d’histoires et de connaissances, s’ouvrant au monde avec un intérêt assez surprenant pour son âge, Rose réclamait à chacune de ses visites les contes de la vieille, qui lui décrivait comment fut le monde autrefois et ce qu’il était devenu, tout ce qu’elle ignorait puisqu’elle n’avait jamais eu l’occasion de s’aventurer plus loin que les rues de la ville.
Elle apprit alors comment s’était instauré la gouvernance des robots, ennemis des humains dont le seul but était leur destruction. Cette idée, non pas fausse, sa mère le lui avait inculqué depuis son plus jeune âge, l’incitant à se méfier au possible de toutes machines ou technologies. Tous les enfants étaient ainsi avertis contre la menace robot.

C’est à cette époque que vint au monde sa petite sœur. Rose commença alors à aider sa mère, travaillant à sa place ou s’occupant du bébé. En effet, Mme Caelestis travaillait beaucoup plus à présent, pour pouvoir subvenir aux besoins de la famille. On ne voyait que rarement le père de la famille à la maison, hormis quelques jours de « congés ». Il était toujours aussi doux que sa femme avec ses deux filles, qu’ils appelaient ses « princesses ». Un jour qu’il passait chez lui avec sa famille, il entreprit une grave discussion avec sa fille ainée, alors âgée de 15 ans. Plus que jamais conscient et angoissé par la dangerosité des robots, il avait décidé de former Rose au combat pour pouvoir se défendre en cas d’attaque ou de confrontation.
Il l’emmena dans un entrepôt réaménagé en centre d’entraînement de la Résistance et plusieurs fois par semaine, il la formait aux bases du combat. De par sa constitution, Rose n’était pas vraiment prédestinée à cette activité mais elle faisait de son mieux et se révéla même assez douée pour la défense et les parades. Elle n’était pas dotée d’une grande force physique et le maniement des armes lui faisait largement défaut, cependant son agilité compensait ces faiblesses. C’est cette qualité que son père voulut exploiter. Son entraînement fut adapté à ses capacités ; elle travailla surtout les techniques offensives silencieuses, utilisant vitesse, agilité et précision, et apprit de multiples techniques défensives.

Parallèlement à cet entraînement, la jeune fille parcourait tout le bidonville pour proposer son aide ou ses services. Elle fut rapidement connue par les gens de son quartier pour sa générosité et sa bonne humeur qu’elle transmettait à tous. Elle prit de nombreuses initiatives pour améliorer un temps soit peu les conditions de vie dans le bidonville, organisant des réunions ou invitant les adultes à discuter de projets collectifs. La vieille dame aux livres, que Rose continuait de visiter régulièrement en emmenant avec elle sa petite sœur, proposa la création d’une école - en fait, ce n’était qu’une classe de jeunes enfants qui venaient apprendre à lire et à écrire – et la jeune fille eut la responsabilité et le sérieux emploi d’être la maîtresse de tous les gamins du quartier. Elle devint rapidement pour eux comme une grande sœur et Rose s’occupait de tous avec une attention et un amour quasi-maternel. Cela ne l’empêcha pas de continuer ses bonnes actions dans tout le bidonville, de s’occuper de sa sœur et de la maison, et de poursuivre secrètement sa formation au combat.
Le temps passait et le bidonville commençait à devenir un véritable village, vivant et animé...ainsi que le refuge de nombreux Résistants... Alors, un matin, il fut attaqué par des robots. Rose donnait à ce moment-là un cours de dessin aux enfants. Des centaines de machines avaient envahi les lieux, détruisant les maisons et massacrant tous les habitants. Certains, pris de panique, tentaient de s’enfuir mais la plupart étaient tués avant même d’atteindre le bord du bidonville. D’autres, des Résistants, se lançaient dans des combats acharnés mais ils étaient trop peu nombreux face à leurs ennemis mécaniques.

Les robots n’épargnaient rien ni personne. La petite maison transformée en salle de classe ne fit pas exception. Alors que le tapage provoqué avait alerté la jeune fille, elle n’eut pas le temps de mettre les enfants à l’abri que le toit fut comme soufflé, déblayé d’un seul coup, faisant trembler les murs. Au milieu des cris des enfants apeurés, se dressa un robot monstrueux et agressif. En tentant de protéger sa petite sœur, Rose fut attaquée dans le dos ; d’abord d’une profonde entaille puis d’un violent coup sur la tête, elle perdit connaissance…
A son réveil, elle se trouvait sous des décombres et lutta pour s’en extirper. Elle se redressa et découvrit ses vêtements maculés de sang. La blessure qu'elle avait au dos la faisait souffrir, semblant continuer de déverser son sang. Elle ignora la douleur et regarda autour d’elle. Il ne restait rien…rien de plus que les ruines de l’endroit où elle avait vécu. Elle resta un moment paralysée, muette, choquée par cette vision sinistre. Il n’y avait plus aucune trace de vie. Après un long moment, perdant pour la première fois son sang froid, elle se mit à chercher fébrilement des survivants sous les débris. Les enfants, tous ces enfants si jeunes…ils ne pouvaient pas mourir, pas encore… Et sa sœur…ses parents…ils ne pouvaient pas être morts, elle ne voulait pas y croire. Elle resta des heures durant à soulever les gravats et les morceaux d’habitations démolies, ne trouvant que des cadavres…les cadavres des enfants, des personnes qui lui étaient devenues si familières… Ces macabres découvertes augmentaient encore son angoisse et son malaise. A plusieurs reprises, elle se sentit sur le point de défaillir.
Elle retrouva alors les corps de ses parents… Prise d’une nausée intense, elle vomit. Son père, sa mère…n’étaient plus. Des larmes roulèrent le long de ses joues. Puis elle se sentit comme partir lentement. Elle cessa de pleurer, devenant comme vide, sans émotions. Sa vie…lui semblait déjà si loin… Elle n’avait cependant pas retrouvé le corps de sa sœur. Ainsi, elle se persuada que l’enfant avait réchappé à ce terrible accident. Elle décida de la chercher, espérant retrouver avec elle une raison de vivre…

Il faut savoir également que la jeune fille n’a pas retrouvé parmi les ruines la dame aux livres, qui semblait être plus qu’une vieille dame innocente. Mais son regard d’enfant sur cette personne qu’elle considérait comme sa grand-mère empêcha Rose de voir ce détail…

Lien familiaux: Père et mère décédés – Petite sœur disparue

Autres informations: ---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rose Caelestis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lairean World :: Accueil :: Présentation :: Présentation du personnage :: Présentation validée-
Sauter vers: